Les fruits du partage

Que savons-nous de l’autre, de ses désirs, ses craintes, ses espoirs et ses sentiments?

Et si communiquer voulait dire « oser être soi » …

Ignorant le plus souvent ce que l’autre ressent réellement, car nous ne sommes ni dans son corps, ni dans son cœur, ni dans dans son cerveau, nous en sommes alors réduits à des hypothèses et des suppositions, lui prêtant nos propres émotions et raisonnements, en faisant un objet de désir ou de fantasme, d’attraction ou de répulsion.

Voilà pourquoi il est si important de communiquer, d’apprendre à s’exprimer et à écouter, plutôt que de rester dans le flou, le non-dit ou l’incompréhension.

Combien de personnes se réfugient-elles dans un silence hautain, apeuré, douloureux ou réprobateur, et combien d’autres jouent-elles un rôle qui ne correspond en rien à leurs véritables sentiments et aspirations ?

On peut même affirmer que là réside la cause essentielle des guerres, des injustices, de la diabolisation, du rejet et du mépris d’autrui.


  • Car, comment peut-on assassiner de prétendus ennemis, lorsque l’on a parlé avec eux et que l’on a réalisé, qu’ils sont exactement comme soi-même, avec des peurs, des désirs, des idéaux et des faiblesses ?

Et comment pourrait-on exploiter, tromper, contraindre ou réprimer celui ou celle que l’on a appris à connaître, à comprendre et à aimer ?

Chacun de nous se trouve donc confronté à ce choix :

  • la paranoïa sécuritaire, le repli sur soi, la haine, la peur, la négation de l’autre et des conflits sans fin ;
  • ou bien l’ouverture, le dialogue, le changement d’attitude ou de point de vue, la coopération et l’édification d’un monde unifié et pacifique.

Mais communiquer n’est pas chose si aisée, car cela réveille en soi toutes sortes d’émotions, que jusque là sans doute, l’on avait préféré éviter de ressentir. Accepter la colère ou la tristesse d’autrui, suppose ainsi d’accepter sa propre colère ou sa tristesse cachée.

Ce que l’on rejette en l’autre, est ce que l’on rejette en soi. Aussi la communication avec l’autre nous renvoie-t-elle à la communication avec nous-même et nos propres émotions enfouies.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :