L’hypnose et l’enfant

Si la transe est commune aux adultes et aux enfants, on ne peut reconnaître que les enfants sont des surdoués de la transe hypnotique.

« Ne grondez plus vos enfants qui baillent aux corneilles à l’école en laissant leur regard et leur esprit s’évader vers le ciel. Ne vous y trompez pas, ils entendent sans écouter, voient sans regarder, ils sont là et ailleurs… »

En réalité ces petits bambins sont en train de se recharger en énergie afin de se réinsérer quelques minutes plus tard dans le présent et le quotidien. Ils vivent la transe de manière tout à fait naturelle.

Les enfants ayant beaucoup souffert sont souvent encore plus doués que les autres pour la transe. Ayant subi des traumatismes durant la petite enfance, la transe est souvent devenue une ressource importante pour éviter les souffrances dues aux situations conflictuelles ou de frustration.

Lors des conflits entre adultes ou avec un adulte souffrant (alcool, toxicomanie, dépression, etc…) l’enfant apprend spontanément à se dissocier pour éviter de souffrir. On dit qu’il rentre dans sa bulle, qu’il s’évade, qu’il est rêveur.

Rencontrer le monde imaginaire de l’enfant à travers l’hypnose permet de le soutenir dans l’apprentissage de l’apprivoisement de ses peurs.

L’important est de comprendre que l’enfant ne voit pas le monde tel que nous le percevons, et que par là même, les solutions qu’il peut entrevoir sont différentes de celles que nous pourrions imaginer.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :