Le bonheur d’exister

Devenir heureux est la quête éternelle de l’être humain.

Mais où chercher ce bonheur tant désiré ?

  • Réside-t-il dans l’accumulation de biens matériels, ou de conquêtes amoureuses, dans l’acquisition d’une notoriété enviée ou d’un statut social valorisant ?
  • Ne serait-ce pas plutôt une affaire intérieure, une expérience vécue, un rapport de soi à soi ou une connexion avec « qui l’on est vraiment » ?

Nous avons le plus souvent pris l’habitude d’associer automatiquement le bonheur, aux possessions et à la situation familiale et sociale. Par exemple, l’expression « niveau de vie » ne désigne pas le niveau de conscience, de joie, ou de sagesse que l’on éprouve ou expérimente , mais seulement le niveau de revenu.

Et si le véritable bonheur consistait au contraire à s’affranchir de toutes les contraintes, normes et illusions pour être enfin soi-même ?

Être heureux, c’est ainsi être libre, libre d’exprimer ce que l’on ressent, libre de faire ce que l’on aime, libre de se montrer sous son véritable jour ; c’est se réaliser, accorder de l’importance à ses désirs et créer la vie dont on rêve.

Le bonheur est cette prodigieuse puissance de vie qui se déploie, lorsque l’on ouvre son cœur à la magie des émotions et des sentiments. Le bonheur n’obéit pas à la volonté, ni au commandement ; il ne peut être décrété, ni obtenu par la discipline et le contrôle, au risque qu’il ne soit qu’un masque hypocrite ou un sinistre simulacre.

Retrouver le goût de la joie implique alors de s’ouvrir à des parties de soi, souvent négligées ou verrouillées jusqu’alors et d’expérimenter le lâcher-prise, l’abandon, la douceur, la spontanéité et la cessation du combat contre soi.

Mais comment éprouver de la joie ou du bonheur, quand on est assailli de problèmes, de soucis et de difficultés concrètes auxquelles il faut bien faire face ?

Aussi étonnant ou révoltant que cela puisse paraître, nos problèmes ne sont pas des problèmes ; ce sont des opportunités d’évolution, des défis stimulants et toniques, l’occasion rêvée de faire appel à nos ressources intérieures cachées, afin de trouver et mettre en œuvre les solutions appropriées à nos situations de vie.

Une opportunité est un oiseau qui ne se pose pas….

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :